ImageBienvenue à Narois !Image
Benvenuto a Narois !


Heure d'Arteylia : (GMT+5)
__________________

↓ Carte de l'Empire de Narois ↓
► Afficher le texte
Cité Impériale d'Arteylia - Journal Officiel de l'Empire
Fonctionnement de la Noblesse - Informations officielles - Chirper

Di Libertà

Modérateur : Maîtres du Jeu

Répondre
Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

05 mai 2024 19:34

Image

La Liberté ou Di Libertà en néo-oriental, est un journal quotidien d'information de gauche. Il a été fondé lors de la Reppublica di 4 Anno (de 78 à 81) par Mario Digga, un révolutionnaire républicain. Depuis lors, la rédaction est toujours en activité malgré les répressions sucessives dont elle a fait l'objet. Le journal essaie de rendre compte à l'international de la vie intérieure sous le régime frazziliste.

Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

05 mai 2024 20:27

Image
5 mai 224 - Lecture et distribution gratuites - Rejoignez la résistance !

La préfecture de Romari explosée : les anarchistes revendiquent l'acte !
Ce soir, aux alentours de 19 heures un groupe de six individus a provoqué l'explosion du bâtiment central de la préfecture frazziliste de Romari.

Dans un coup de force spectaculaire, les bâtiments de la préfecture de Romari ont explosés de l'interieur provoquant la stupéfaction des riverains et des habitants. Romari, ville de grande importance où transit nombre des ressources élémentaires est devenue ce soir le théâtre d'une opération anarchiste sans précédent. Menés par leur force morale et leur seule envie de liberté, un groupe de six individus semble être à l'origine de l'explosition de la préfecture de Romari, dans le centre historique de la ville.

La Fédération Armée Organisée pour la Liberté a directement revendiqué l'attaque sur les réseaux sociaux, via Albano Mattioli. "Ce soir, les combattants de la Liberté, les résistants au régime dégoutant d'Aosta-Costa on frappé un grand coup. L'explosion de la préfecture frazziliste de Romari a été orchestrée en vue de montrer notre détermination à défendre notre liberté et à mettre à mort les tyrans et les oppresseurs. Narois vivra libre ou Narois s'éteindra au combat mais jamais notre patrie ne se résignera !", a notamment déclaré le porte parole de la FAOL.

Les informateurs locaux affirment que les autorités ont été rapidement débordés, quelques minutes après l'explosion de la préfecture. Les ports de la ville ont été barricadés, semble-t-il à l'appel de plusieurs syndicalistes. Les rues ont très vite été désertées tandis que des groupes armés se sont dirigés vers le centre de la ville. Alors que la tension était à son comble, il a été rapporté des échanges de tirs entre le reste de la milice pourpre locale et des individus aux motivations pour l'heure non-identifiée.

La position vitale de Romari pour le commerce régional en fait une cible de choix pour les anarchistes et les syndicalistes. Le débordement des autorités locales démontre l'incompétence et l'illégitimé du régime frazziliste que Narois subit injustement. La proximité des Montagnes d'Etoria, zone où les frazzilistes ont très peu d'emprises, à quelques kilomètres de la ville, peut faire espérer un débloquement de la situation nationale plus rapide que ce que les combattants de la Liberté espéraient.

Les miliciens frazzilistes sont en état d'alerte maximale alors qu'ils tentent de contenir la situation et de reprendre le contrôle de Romari. Des représentants du gouvernement illégitime sans substance de Giovanni di Aosta-Costa appellent au retour à l'ordre, péniblement. La liberté doit vaincre, pour le salut de tous les hommes et le terrassement des oisifs oppresseurs !

Nuccia Altomare - Di Libertà !


Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

11 mai 2024 12:30

Image
11 mai 224 - Lecture et distribution gratuites - Rejoignez la résistance !

Une église prise pour cible par la Fédération Armée Organisée
Ce matin, aux alentours de 9 heures, une église dévouée à Santa Alina a été explosée.

Une attaque psychologique

Accusée d'héberger un centre de propagation de la propagande frazziliste, l'église de Santa Alina située dans le petit village de Mariacci a été prise pour cible par les mouvements armés de la Fédération Armée Organisée. Un message parvenu dans la soirée a prévenu de l'imminence d'une attaque et malgré la présence de quelques miliciens et d'un membre du clergé à l'intérieur du bâtiment, celui-ci a subi une violente attaque de la part, semble-t-il, des anarchistes.

Le bilan de l'attaque est à cette heure élevé à plusieurs morts, parmi eux les miliciens en poste ainsi que le prêtre de la paroisse. De nombreux blessés sont à dénombré, notamment parmi les membres du clergé présents dans les bâtiments attenants au lieu de culte. La violence psychologique de l'attaque a été présentée comme le motif de cette opération par un message anonyme des responsables de section. Cependant, le porte-parole de la Fédération Armée Organisée, contacté, a indiqué qu'aucune opération de cette envergure n'avait été prévu ni autorisé.

L'église de Santa Alina avait été elévé à la mémoire de la Reine Alina, décédée à la suite d'une attaque ayant marqué la mémoire collective orientale. Les auteurs de cet acte ne furent jamais clairement identifiés, bien que le pouvoir en place à l'époque avait laissé entendre que l'option de la culpabilité fasciste semblait prédominer.

Le régime frazziliste a-t-il peur ?

Un tel acte de la part des combatants de la FAO démontre leur volonté de passer, semble-t-il la vitesse supérieure. La répression de l'attaque de la préfécture frazziliste à Romari se faisant encore attendre, une voie pour l'émancipation du peuple tout entier est à présent discernable pour certains partisans. La ville au carrefour commercial central pour l'économie de tout le pays pourrait tomber dans les jours qui viennent dans les mains du camp de la liberté. Des combats sporadiques ont encore lieu aux alentours du centre-ville alors que dans le port, la communauté anarchiste s'organise.

Dès lors, le régime frazziliste dont leur Guida à la main tremblante aurait-il pris peur ? C'est le signe clair d'une défaillance interne, d'un souffle qui ne réussit plus à reprendre. Le régime d'oppression qui peut s'intensifier à tout moment est à la fois la première menace qui pèse sur les Naroisiens mais aussi un signe d'espoir : le signe que les frazzilistes ont peur.

Les combattants de la Liberté doivent prendre conscience de ce qui se passe, des conséquences de leurs actes et dès lors, leur devoir suprême est de réaliser l'union nationale sacrée par les armes et pour la libération !

Nuccia Altomare - Di Libertà !


Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

11 mai 2024 17:04

Image
11 mai 224 - Lecture et distribution gratuites - Rejoignez la résistance !

Une caserne de la Milice attaquée
La caserne de Porto dei Rei a été la cible d'une violente attaque armée.

Quelques heures après l'attaque de ce matin, survenue dans une église d'une petite ville de la région ettoraise, une nouvelle opération semble être en cours à Porto dei Rei dans les îles d'Handora. Un groupe armé, plus proche d'être des militaires que des partisans de la Résistance a pris d'assaut la caserne centrale de la grande ville portuaire de l'île.

Selon nos observateurs présents sur place, le style opératoire de ces individus n'est pas le même que la FOAL. La préfecture frazziliste de la ville a directement mis en garde les habitants en invitant chacun à rester chez soi et en ordonnant de boucler le centre-ville avec le reste d'hommes à leur disposition. L'attaque violente et soudaine de la caserne n'a pas impacté les bâtiments environnants, ce qui fait craindre le pire aux frazzilistes.

Seuls des groupes surentrainés et déterminés sont capables d'une telle prouesse. Le mystère sur l'identité des aissallants ne peut encore être levé, face au peu d'informations dont nous disposons. Des hommes missionnés par le préfet ont été envoyés sur place mais nul n'est pour l'heure revenue en vie. Est-ce, eux aussi, des partisans de la Liberté ?

Nuccia Altomare - Di Libertà !


Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

12 mai 2024 13:38

Image
12 mai 224 - Lecture et distribution gratuites - Rejoignez la résistance !

Emeutes à la capitale : le peuple se soulève !
Cette nuit, les banlieues se sont agitées après le décès du Guida. La stabilité dans la capitale n’est plus qu’un vieux souvenir.

Après la révélation du décès du tyran Aosta-Costa, les banlieues d’Arteylia se sont soulevées d’un même mouvement pour protester contre l’oppression frazziliste et demander la fin du régime. Les troubles ont éclaté vers 6h00 du matin, donnant lieu à des scènes d’affrontement armés entre une partie de la population et la Milice Pourpre en faction dans le périphérique de la ville.

Vers 9h, beaucoup de manifestants très en colère et prêt à en découdre ont peu à peu entamé une marche vers le centre-ville mais semblent avoir été stoppés à mi-chemin. En arrière, des scènes de chaos parsèment les rues. Plusieurs magasins ont été attaqués et vandalisés tandis que des véhicules ont été brûlés. On observe à certains coins de rues l’érection de barricades.

Des groupes distincts de la masse de manifestants sont venus chercher l’affrontement avec les miliciens du régime, en avant de la marche. C’est assurément là, le fait de la Résistance armée pro-monarchiste. Plusieurs centres de contrôle de transport et de logistique ont été attaqués, de même que quelques casernes de la Milice. A cette heure, nous ne pouvons pas encore estimer précisément quelle portion de la ville est touchée par cette insurrection soudaine. Cependant, il semble qu'il s'agit principalement des quartiers sud-est, les plus défavorisés et oppressés.

Le mouvement semble également se propager aux quartiers de la classe moyenne, bien que moins vivace que les combattants de la Liberté peuvent l’espérer. L'afflux constant de manifestants dans les rues est, cependant, un signe de bon espoir. Pour l’heure, la situation reste très tendue alors que quelques groupes armés de la Résistance s’avancent vers le centre-ville et tentent de gagner du terrain. Des rumeurs de désertion dans les rangs des militaires se répandent comme le rapportent des témoins occulaires, ayant observé des soldats déposer les armes devant la marche du peuple.

Si les frazzilistes se figent dans leur peur, c’est le peuple tout entier qui triomphera. Il est temps pour les Naroisiens de se réveiller de leur torpeur, de cesser de collaborer avec l’ennemi et de prendre par eux-mêmes le pouvoir qui leur a trop longtemps été dérobé. Le temps nous est à tous compté.

Viva Narois, viva la Libertà !

Nuccia Altomare - Di Libertà !


Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

12 mai 2024 15:29

Image
12 mai 224 - Lecture et distribution gratuites - Rejoignez la résistance !

Des fanatiques miliciens attaquent Abydos !
Dans la montée des tensions, des échanges de tirs nous ont été rapportés à la frontière Abydos - Narois.

Selon des observateurs de presse indépendants à Abydos, des échanges de tirs auraient eu lieu à la frontière entre la cité princière et Narois. Vers 13h, cette après-midi, un groupe armé de miliciens s’est présenté au poste de douanes, exigeant de pouvoir passer, invoquant la nécessité de poursuivre de “sales terroristes traîtres à la Nation”.
Un groupe de naroisiens affiliés à des mouvements de résistance pro-monarchistes et recherchés par la police naroisienne pour leur implication supposée dans des attaques contre le régime a en effet traversé la frontière et bénéficié du statut de réfugiés dans la Principauté d’Abydos, alors qu’ils étaient poursuivis par une unité de miliciens.

La situation se serait immédiatement enflammée alors que quelques miliciens auraient sorti leurs armes en les pointant sur les douaniers abydossiens. Des tirs ont été échangés, blessant plusieurs officiers avant que le groupe de miliciens ne détruise le poste de contrôle, blessant de nombreux civils présents à la frontière afin de fuir le chaos ambiant à Narois, et ne s’engage plus à l’intérieur des frontières d’Abydos.

La Garde du Prince d’Abydos a été immédiatement mobilisée afin d’assurer la sécurité de la cité. Les individus armés ont directement ouvert le feu sur les militaires abydossiens, criant “Viva il Guida, Abydos ait à Narois !” Cet acte pourrait directement être identifié comme une déclaration de guerre contre le Gouvernement d’Abydos. Selon la réaction du Gouvernement du Prince, celle-ci pourrait précipiter Narois et toute la région dans une situation à la nature bien plus complexe et dangereuse qu’elle ne l’était déjà. Il est évident que cet acte ne restera pas sans conséquence.

Nuccia Altomare - Di Libertà !


Avatar du membre
Empire de Narois
Messages : 229
Enregistré le : 09 nov. 2019 10:47

12 mai 2024 16:46

Image
12 mai 224 - Lecture et distribution gratuites - Rejoignez la résistance !

Romari libérée : la côte ouest bascule.
Dans la hausse spectaculaire de la tension, les combattants de la Liberté se sont emparés de l’hôtel de ville de Romari tandis que les frazzilistes semblent perdre peu à peu le contrôle de la côte ouest.

Victoire sur les frazzilistes à Romari

Alors que le tyran frazziliste est mort et que le régime oppressif tremble de tout côté, les partisans de la Libération ont mené une grande opération ce jour à Romari. Ayant déjà pris appui dans le port et encerclant le centre-ville, les groupes armés de la Fédération Armée Organisée ont donné l’assaut ce matin. Les derniers miliciens et militaires ont succombé aux balles ou se sont rendus devant la puissance des combattants de la Liberté.

La caserne de la Milice Pourpre et la caserne militaire ont toutes deux été prises, après de rudes combats entre anarchistes et derniers fidèles du régime. Dans la nuit, plusieurs individus s’étaient rendus au port pour y déposer les armes. Ce renversement de l’équilibre remet en cause une fois de plus la compétence des frazzilistes à gouverner complètement le pays. Leur appareil de répression d’Etat est définitivement mort.Et leurs ministres bourgeois occupés à se partager les restes du Guida.

Le porte-parole de la FAOL ainsi que plusieurs mandatés des mouvements syndicaux locaux se sont réunis à l’hôtel de ville, dans la salle du conseil afin de statuer sur la suite des événements à Romari. A 13 heures, devant une place municipale bondée, Albano Mattioli a discouru en annonçant la victoire des forces libératrices sur les frazzilistes à Romari et que “en conséquence, une commune syndicale au fonctionnement démocratique [était] dès lors instauré à Romari, afin de rétablir la démocratie et de guider Narois vers la libération totale de toutes les oppressions”.

Abydos : cible d’une attaque frazziliste, la cité se défend.

Malgré la récente victoire du camp de la Liberté à Romari, les tensions ont grimpé en flèche dans la région d’Abydos. Comme nous le rapportions, un groupe armé de miliciens s’est engouffré dans les terres de la cité-État avant de se faire intercepter par la Garde du Prince d’Abydos.

L’acte du groupe de miliciens en question a été motivé par la poursuite de combattants de la Liberté ayant fait exploser plusieurs cibles stratégiques à la frontière. Les miliciens fanatisés par le sentiment anti-saphyrien se sont engagés dans une course-poursuite vers la cité d’Abydos où ils ont ouvert le feu en représailles aux actions de la Résistance.

Dans le même temps, les boroweniens, loin d’être étrangers aux intérêts des frazzilistes oppresseurs, ont avancé leurs troupes présentes en Narois vers la frontière d’Abydos. Selon nos informations, des groupes armés de la FAOL et de la Résistance armée du Prince Vittorio auraient fait cause commune en faisant route depuis Romari et la cité d’Abydos vers la position du régiment borowenien en vue d’y engager les combats.

De plus, ce jour à 16h, depuis une base arrière militaire naroisienne, ordre aurait été donné de lancer une escadrille de bombardiers sur la cité d’Abydos selon des observateurs oculaires. La folie semble s’être totalement emparée du régime des fanatiques d’Adolfo Frazzimo. La fin de leur règne semble proche. A nous, Naroisiens, de nous soulever pour regagner notre liberté et mettre un terme définitif au mal qui règne sur nos terres !

Nuccia Altomare - Di Libertà !


Répondre

Retourner vers « Presse écrite, Radios & Télévisions »

  • Informations
  • Qui est en ligne

    Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités